PDA

View Full Version : Sommeil : l'efficacité de l'homéopathie



haitiwebs
01-16-02, 10:44 AM
par mde11 (http://www.haitiwebs.com/haitianforums/member.php?s=&action=getinfo&userid=331)

Changement de vie, stress, maladie... Les causes d'insomnie sont multiples et concernent plus de la moitié des adultes.

Pour ne pas tomber dans le piège des somnifères, l'homéopathie est une solution sans risques qui permet souvent d'en venir à bout.
Ceux qui ont du mal à s'endormir
"J'ai peur du noir"
Le cas : " Anna, 4 ans, trouve toujours un prétexte pour ne pas aller se coucher. Tous les soirs elle crie, tape des pieds, s'accroche aux jambes de son papa et lui dit qu'elle a peur de rester toute seule dans le noir. Même fatiguée, elle refuse de s'endormir et exige la présence de l'un des membres de la famille auprès d'elle dans sa chambre."
L'ordonnance : Anna est plutôt de tempérament coléreux et capricieux, dans ce cas, il est préférable de prendre 5 granules de Chamomilla 15 CH le soir.
"J'ai fait du sport le soir"
" Jean-Marc a 30 ans. Il s'entraîne le soir après sa journée de travail. Mais l'exercices physique l'empêche de bien dormir.. Il est moulu, ses muscles lui font mal, le lit lui semble trop dur et il a trop chaud. Comme il déteste les médicaments en général, son médecin le rassure, lui prescrit un traitement en douceur et lui conseille de se plonger dans un bon bain relaxant (pas trop chaud et pas trop longtemps) avant de se coucher. "
L'ordonnance Le médecin prescrit à Jean-Marc des granules d'Arnica en 15 CH, une dose à prendre juste après l'effort physique.
"Je suis trop énervée"
" Michelle est très excitée par l'arrivée imminente de sa soeur qu'elle n'a pas vu depuis des années. " Je n'arrive plus à dormir convenablement, confie-t-elle à son médecin. Des tas d'idées tournent sans arrêt dans ma tête et m'empêchent de m'endormir. " Le médecin lui explique que c'est justement cet état d'hyperexcitation qui perturbe son sommeil. L'ordonnance : le médecin conseille de supprimer les boissons excitantes et de prendre Ignatia et Coffea en 15 CH, (5 granules le soir).
"J'ai le trac, j'ai trop travaillé"
" Julien, 18 ans, prépare son bac. Anxieux de nature, il se sent déjà nerveux à l'idée de passer le bac blanc. Il travaille plus intensément, se couche tard et a du mal à s'endormir. Il n'arrive plus à se concentrer et souffre de maux de tête, le soir. Il est souvent de mauvaise humeur." Le médecin lui propose d'essayer un traitement pour le libérer de son stress et pour soigner la fatigue nerveuse, les maux de tête et les trous de mémoire.
L'ordonnance : prendre Gelsemium 15 CH, cinq granules tous les soirs et Kalium phosphoricum 9 CH, cinq granules 2 fois par jour.
Ceux qui se réveillent au milieu de la nuit
"Je suis angoissée"
Julie, 40 ans, divorcée, a toujours été du genre à se poser des questions sur la vie, sur elle-même et sur ses rapports avec les autres. En ce moment, elle se réveille entre 1 heure et 3 heures du matin en prise à une angoisse profonde et son coeur bat à tout rompre. Julie ne peut plus rester au lit, et ressent le besoin de marcher et d'aller prendre l'air. Littéralement épuisée, elle explique au médecin qu'elle ne peut plus continuer à vivre comme ça.
L'ordonnance Le médecin prescrit à Julie Arsenicum album 15 CH contre l'angoisse, les allergies respiratoires et certaines douleurs.
"Je mange trop le soir"
Antoine, 46 ans, cadre dans une société d'édition, croule sous le travail et les responsabilités. Le soir, épuisé, énervé, il s'endort devant la télévision, mais lorsqu''il finit par se coucher, il a du mal à se rendormir. Il se réveille vers 3 heures du matin, ressasse sa vie et passe en revue ses dossiers... De plus, bon vivant, aimant la bonne chère et le bon vin, il se plaint de troubles digestifs divers (ballonnements). Le médecin lui conseille d'alléger ses repas, d'éviter de boire de l'alcool pendant la soirée.
L'ordonnance : le mieux est de prendre Nux vomica 15 CH (cinq granules au coucher) et Zincum 9 CH (cinq granules 2 fois par jour avant le repas).
"J'ai peur du loup"
Le petit Léo fait irruption dans la chambre de ses parents, il est 1 heure du matin. " Maman, j'ai trop peur, je ne veux plus retourner dans mon lit. Il y a un loup caché derrière mon armoire et dès que je ferme les yeux, il s'approche de moi. Je ne peux plus dormir." Alors, sa maman tente de le rassurer, elle le raisonne, le câline, mais rien n'y fait. Depuis une quinzaine de jours, la scène se répète et Léo finit sa nuit dans le lit de ses parents qui commencent vraiment à être épuisés eux aussi de ne pas pouvoir dormir de manière satisfaisante. La maman de Léo est contre le fait de donner des somnifères à un enfant, et ne sait plus quoi faire pour résoudre le problème. Elle ne croit pas trop aux médecines douces, mais en désespoir de cause décide de consulter un homéopathe que lui a conseillé une collègue de travail.
L'ordonnance : le médecin prescrit à Léo un médicament contre les cauchemars : Stramonium 15 CH, cinq granules le soir.
Mieux faire dodo avec un nouveau sirop
Destiné aux enfants qui ont du mal à s'endormir, le sirop Quiétude au bon goût de caramel agit sur les troubles du sommeil et sur la nervosité. Sa formule est parfaitement adaptée aux petits de plus de 30 mois. Le traitement doit être aussi bref que possible (pas plus de dix jours) et être arrêté dès la disparition des symptômes.
Ceux qui se réveillent en fin de nuit
Les insomnies de fin de nuit, c'est-à-dire vers 4 ou 5 heures du matin, sont en général révélatrices d'un état plutôt dépressif. Dans ce cas précis, les troubles du sommeil s'avèrent plus difficiles à soigner, l'homéopathie servant essentiellement de support. Car le traitement symptomatique est peu efficace. On utilise alors des grands médicaments de fond (comme Sepia, Aurum, Thuya, Lachesis, etc.), parfois en complément d'un traitement allopathique adapté.
"Malgré les somnifères, je dors mal" Martine, 60 ans, est une habituée des somnifères. Elle a commencé à en prendre, voici maintenant quelques années, au moment du décès de son mari. Depuis, elle ne peut plus s'en passer de peur de ne pas dormir. Elle souffre régulièrement de fatigue et se plaint de troubles de la mémoire. Elle a pris rendez vous avec un médecin homéopathe pour tenter un sevrage.
L'ordonnance : il est conseillé de prendre Gelsemium 15 CH, cinq granules au coucher et et un traitement à base de plantes calmantes (passiflore, valériane, aubépine...).
Un médecin homéopathe répond
Dr Jacques Boulet, médecin homéopathe, auteur du " Dictionnaire de l'homéopathie ", éditions du Rocher.
Comment se passe la consultation chez un médecin homéopathe, en cas de troubles du sommeil ? Globalement, comme tout autre consultation. Les troubles du sommeil constituent un motif de consultation à part entière. Le médecin commence par essayer d'obtenir des renseignements sur le passé de la personne, tant sur le plan physique que psychologique, puis de savoir à quel moment les troubles sont apparus et enfin de déterminer s'il existe des événements récents pouvant avoir un lien direct avec la survenue de ces troubles. La consultation est souvent assez longue (en moyenne une demi-heure) car le médecin doit s'intéresser à un très grand nombre de signes, dont certains apparemment sans rapport avec l'insomnie, pour pouvoir décider d'un traitement adéquat.
Tous les troubles du sommeil peuvent-ils être soignés grâce à l'homéopathie ? Les médicaments homéopathiques peuvent toujours être proposés en première intention pour traiter une insomnie réactionnelle à un événement. La plupart du temps, ils sont tout à fait efficaces et permettent d'éviter la prise de somnifères, bien connus pour leurs effets indésirables (accoutumance, effet rebond). Chez l'enfant, l'homéopathie est particulièrement indiquée en cas de terreurs nocturnes, somnambulisme ou sommeil hyperagité. Bien évidemment, si une maladie organique est la cause de l'insomnie (exemple, une otite chez un petit) c'est la maladie qu'il faut prendre en charge ! Enfin, elle n'est pas conseillée dans les troubles du sommeil liés à des problèmes psychiatriques sévères.
Au bout de combien de temps peut-on espérer une amélioration ? Lorsque les troubles sont bien identifiés (terreurs nocturnes), on obtient d'excellents résultats en moins de 10 jours. Pour les troubles réactionnels, liés notamment à des modifications du cadre de vie, les effets du traitement homéopathique peuvent mettre plus longtemps à apparaître, puisque c'est en diminuant l'inquiétude ou le stress du patient que l'on va améliorer la qualité de son sommeil.
D'autres solutions existent
Pour soigner les troubles du sommeil, il existe d'autres possibilités thérapeutiques, en dehors, ou en complément de l'homéopathie. Certaines plantes comme la valériane, l'aubépine ou la passiflore (gélules ou gouttes) sont utilisées. Mais le médecin peut faire appel à des oligo-éléments (lithium) ou vous proposer de pratiquer la relaxation, la sophrologie ou le yoga. N'hésitez pas à les essayer, ne serait-ce que pour éviter, de rentrer dans le cercle infernal des somnifères.