PDA

View Full Version : Question de Sante en Haiti!!!



Mr MDE11
03-31-05, 12:54 PM
L?accès à la santé est un des objectifs prioritaires. Grâce à l?action des médecins haïtiens dont le dévouement et l?efficacité sont admirables, de petits dispensaires fonctionnent dans la Cité. Environ 9000 personnes ont reçu des soins de janvier 2001 à Juin 2002. Ces dispensaires sont ravitaillés en médicaments par Enfants Soleil, grâce aux pharmaciens de France qui travaillent régulièrement avec nous depuis des années et que nous remercions chaleureusement au nom des enfants d?Haïti.

Quelques maladies parmi les plus fréquentes, selon le rapport des médecins

Malaria ( ce nom vient de « Mauvais air », car l?on croyait que l?air vicié entourant les zones marécageuses était cause de ce mal ) ou Paludisme, est une maladie parasitaire transmise par un moustique ( anophèle femelle). Les zones tropicales, et en particulier les zones marécageuses et la profusion d?ordures qui retiennent des eaux stagnantes, sont très propices à la prolifération de ces moustiques. Il existe quatre espèces de parasites dont l?une au moins est mortelle. Mais sur des organismes diminués par la sous-nutrition, les conséquences sont toujours graves. Le paludisme tue encore des centaines de milliers d?enfants tous les ans dans le monde. Les conséquences sont de fortes fièvres, des anémies. Pour le détecter, il faut faire des examens du sang ( d?où la nécessité de matériel : microscopes etc.) . Les médicaments sont la quinine, les antipaludéens de synthèse, mais ils ne suffisent pas toujours. Nous avons besoin de ces médicaments.

Typhoïde. Maladie infectieuse provoquée par Salmonelle Typhi ou bacile d?Eberth ou Salmonella paratyphi . C?est une maladie qui est provoquée par l?ingestion d?eau souillée. Les germes peuvent contaminer la sang et provoquer des septicémies. Elle provoque de forts maux de tête, des vertiges, des troubles digestifs, des diarrhées, de très fortes fièvres. On peut la soigner avec des antibiotiques ampicilline et ses dérivés, chloramphénicol, etc. Nous disposons de temps en temps de ces médicaments, mais en quantité insuffisante. Cette maladie, mal soignée peut provoquer des hémorragies ou des perforations intestinales, des encéphalites etc. De nombreuses personnes en meurent à Haïti. Le Vaccin ( TAB) n?est pas très efficace, et peu de personnes peuvent en bénéficier.
La prévention de la typhoïde par l?amélioration des conditions d?hygiène et l?éducation est-elle une priorité.
Il arrive que la typhoïde s?ajouté à la Malaria. ( Typhomalaria.) Ses conséquences sont alors redoutables.
Notre représentant Dieury Guelcé est décédé de cette maladie. L?hôpital n?avait pas les médicament nécessaires au moment où la maladie a été diagnostiquée.

Dysenterie Ce nom est donné à diverses maladies dont les conséquences sont des diarrhées sanguinolentes, ulcérations de l?intestin. L?une d?elles est la dysenterie amibienne. Elle sévit de façon endémique dans les pays chauds. Ses complications sont entre autres des abcès du foie?
Cette maladie est aussi décelée par des examens microscopiques qui mettent en évidence la présence une amibe. Pour la guérir doivent être prescrits : Métronidazole, éventuellement associée à des antibiotiques : tétracycline, spiramycine, paromomycine?Nous envoyons ces médicaments mais en quantité insuffisante.
L?autre forme est la dysenterie bacillaire. Elle est due à une bactérie. Elle sévit à l?état endémique dans les pays pauvres, pour raison majeure : les mauvaises conditions d?hygiène. Pour la soigner, il faut des antibiotiques à base de colistine, ou de triméthoprime-sulfamides. Nous trouvons rarement ces médicaments dans les pharmacies, car les cas trouvés en France sont des « cas importés ».

Tuberculose. C?est une maladie infectieuse et contagieuse due au bacille de Koch. Elle peut être pulmonaire ( c?est la plus courante à Haïti), mais aussi osseuse, intestinale rénale etc. Elle attaque les organismes affaiblis ( malnutrition, mauvaise hygiène de vie, sida, autres maladies) . le vaccin BCG à très considérablement diminué le nombre de cas dans les pays riches. Elle est très fréquente à Haïti. Cette maladie peut se guérir relativement facilement?quand elle est diagnostiquée . Elle fait des ravages chez les personnes faibles.
Pour la guérir il faut des médications antibiotiques spécifiques : Isoniazide, rifampicine, streptomycine, éthambutol, éthionamide etc Ces médicaments sont difficiles à collecter, vu la rareté de la maladie en France.

Pneumonies. C?est une inflammation microbienne aiguë du poumon. Elle peut être parasitaire ( inflammation provoquée par la migration à travers les poumons de larves d?ascaris), virale ou bactérienne. Elle se soigne par des antibiotiques.
Dermatoses. Les formes de ces maladies de peau sont nombreuses, elles sont provoquées par les mauvaises conditions d?hygiène, et aussi souvent par le contact des enfants avec des produits dangereux des tas d?ordures amoncelés dans toutes les zones habitées.


Là encore, l?amélioration des conditions d?hygiène ferait diminuer le nombre de cas. La gale est fréquente : très contagieuse, elle est la conséquence de la présence sous la peau d?un acarien. Elle peut atteindre, sous une de ses formes prurigineuses, tout le corps, y compris le cuir chevelu. Elle se traite avec des badigeonnages de solution de benzoate de benzyl ou autres médicaments. La promiscuité et les mauvaises conditions d?hygiène font que souvent des groupes entiers sont infectés.

Beaucoup de maladies concernent l?appareil disgestif :
Entérites, Gastroentérites, ( le plus souvent d?origine infectieuse , elle génère dans les cas graves et souvent pour les enfants en bas âge, des diarrhées aiguës, des déshydratations qui impliquent des perfusions de sérums) donc du matériel médical approprié. Elles se soignent avec des antiseptiques et des antibiotiques à action intestinale. Beaucoup d?enfants en meurent faute de soin ou d?un diagnostique rapide.

Beaucoup d?autres maladies s?ajoutent à celle qui sont évoquées ci-dessus. Le sida fait des ravages à Haïti, au moins autant qu?en Afrique. ( Voir projet de campagne préventive)
Tous les médicaments envoyés sont utilisés. Les produits reconstituants du genre « Renutryl » sont très importants pour les personnes trop faibles. Les désinfectants de base sont essentiels, car souvent, mal soignés, les « petits bobos » dégénèrent en infections graves.

Une trousse d?urgence dans chaque école. Un enseignement pour l?hygiène.

Dans les huit écoles Enfants Soleil, et dans quatre autres que nous aidons depuis peu, une trousse d?urgence constituée sous la direction de docteur Ostene a été confectionnée. Elle contient du petit matériel et des désinfectants, pansements?
Mais l?importance d?un enseignement concernant l?hygiène reste au premier plan. L?eau dans les écoles, l?eau potable ?Un des projets est d?apprendre aux enfants à se laver régulièrement et l?hygiène dentaire. ( voir projets)

Les médicaments

Triés par les pharmaciens chez qui nous les collectons, vérifiés par notre équipe, conditionnés, étiquetés « Enfants Soleil » ils ont toujours au moins une période de validité de 6 mois à leur arrivée à Port au Prince, mais le plus souvent un an minimum. Ils sont envoyés par Aviation Sans Frontières une association dont nous sommes membres et qui achemine gratuitement les médicaments par avion. D?autres empruntent la voie maritime ( durée du voyage 15 jours) avec nos containers, lorsque les dates correspondent, par TGD Consolidations, via Le Havre. ( hélas onéreux)
Les médicaments ne sont pas conservés à Cité Soleil, lieu trop dangereux, mais en ville. Le minimum est laissé sur place. ( Les pharmacies sont souvent attaquées dans la Cité ).
Une vingtaine de cartons est envoyée par an, mais certains médicaments sont difficiles à trouver. ( parmi lesquels les produits de base qui ne sont pas retournés aux pharmaciens?)
Certains de ces médicaments sont échangés dans les hôpitaux, quand ils se trouvent en quantité trop importante pour les dispensaires, plutôt que de risquer d?atteindre la date de péremption.

Matériel médical.

Nous envoyons régulièrement du matériel médical, grâce en particulier à SOS Enfants et Médecins sans Frontières. Nous collectons aussi directement auprès des cliniques de notre région. Le matériel et les produits qui nous manquent le plus :

Liste non exhaustive du matériel et produits demandés

( Cette liste a été fournie par les médecins haïtiens qui travaillent avec nous)

* Matériel médical


Lits médicalisés.
Microscopes. Lames. Pipettes. Boîte de médicaments d?urgence à compartiments multiples. Béquilles.
Stéthoscopes. Tensiomètres adultes / enfants. Thermomètres. Otoscope avec spéculum. Chronomètres.
Marteau à réflexes. Balances adultes et bébés. Centrifugeuses macro micro. Hématimètre . Verres pyrex.
Tubes d?hématocrites. Matériel de perfusion. Spéculum nasal. Ecarteur de Palmer. .Miroirs de Clar. Diapason.

* Désinfection


Stéronios 20% ( désinfection à froid) Bac de trempage pour matériel. Stérilisateurs
Gel ( ou liquide) antiseptique pour mains. Désinfectants chirurgicaux.
Bétadine. Soluté de Dokia ( ?). Alcool 60° Alcool 90°. Hexamidine. Eau oxygénée. Solution de Miliau etc.
Pansements toutes sortes. Bandes tous modèles. Gaze. Pansements adhésifs stériles. Coton. Alcool. Gaze.

* Urgences


Canules de Guedel. Laryngoscope. Lecteur glycémie avec stylo. Lancettes. Bandelettes réactives. Oxymètre.
Couvertures de survie polyester métallisées. Pompes à pression dépression manuelles. Seringues et aiguilles stériles. ( dont tuberculine et insuline). Matériel de cryothérapie ( stylo à cautériser petits vaisseaux avec batterie )
Gants latex stériles et non stériles.

* Matériel chirurgical


Bistouris usage unique ou mouches + lames de différentes formes. Ciseaux ( droits, courbes) , coupe fils de suture?
Pinces de Kelly. Portes aiguilles. Haricot inox. Tambours inox alu. Plateaux à instruments.
Bandes platrées. Cisailles à plâtre. Attelles gonflables. Intracath. Scalp-vein. Lancettes.

* Matériel de suture


Stéri strip. ( toutes tailles). Monofil polyamide. Soie noire.

* Matériel pédagogique.

Dans le cadre de la coopération entre l?Association Enfants soleil et cette école d?auxiliaires et d?infirmières (IPMAI ) des livres et documents seront collectés et envoyés : nous espérons pouvoir les collecter dans les écoles d?infirmières et cliniques. Cette liste n?est pas exhaustive.

Pharmacologie
Anatomie physiologie
Nutrition
Soins infirmières
Gynécologie
Dictionnaire médical
Techniques du nursering