PDA

View Full Version : La balle roule à nouveau en Haïti



panoramix
06-13-05, 02:57 PM
La 8ème journée du championnat d'Haiti de football de D1, série de fermeture disputée après 15 jours d'arret de la compétition pour cause de violence et d'insécurité sur les terrains concernés, a été marqué paur une une série de matchs nuls, deux victoires et deux rencontres gachées par la pluie.

La dégringolade continue pour l'A.S.Mirebalais avec une nouvelle défaite en match avancé ce samedi 11 juin au parc Saint Victor par un but à zérro devant le Zénith du Cap Haitien qui se rapproche un peu du leader le Baltimore S.C. Toujours samedi dernier, le Victory du Bas-peu-de-chose et le Racing Club Haitien ont partgeé les points, un but partout.

Le dimanche 12 juin 2005 a vu deux matches gachés par la pluie dans l'Artibonite notamment Tempête F.C vs Roulado au parc Levelt de Saint Marc, mi-temps 0-0, en 2ème période, le terrain devenant nettement impraticable; ce match sera rejoué à une date ultérieure.

Situation identique au parc Vincent des Gonaives pour le match Racing des Gonaives Aigle noir du Bel Air. Le FICA menait par un but à 0 au stade national devant le Don Bosco, but inscrit par Jackson Pierre depuis la 1ère mi-temps pour se faire rejoindre en fin de match sur une reprise de tete de Heurtelou en fin de partie, Fica 1 -Don bosco 1.

Au parc Saint Victor on s'acheminait vers un match nul entre l'ASC le vieux coq capois et le vieux tigre port-au-princien score 1-1 entre les deux formations, quand à l'ultime minute du match, le Violette AC crucifia les espoirs des capois, 2 à 1 en faveur du violette qui réussit une bonne opération à l'extérieur. Le leader du championnat le Baltimore de Saint Marc avec l'absence de son buteur Dumesle Décius a concédé le point du match nul sur un terrain lourd et boueux au centre sportif de carrefour score nul 0-0.

Les deux équipes de la région des palmes ont fait match nul, ASGG-Cavaly 0-0. La reprise de la compétition aprés 15 jours d'attente a mis en relief une véritable baisse de régime de nos footballeurs et une grande désaffection de nos terrains par le public.