PDA

View Full Version : Groupe F : le Brésil est l'équipe à battre



kapwa
12-11-05, 01:24 PM
http://us.news1.yimg.com/us.yimg.com/i/fifa/gen/fi/20051210/t/2943122172.jpg (http://fifaworldcup.yahoo.com/06/fr/w/photos/index.html?aid=145616&d=1)
9 décembre 2005, Quintuples champions du monde et tenants du titre, les Brésiliens partent largement favoris dans le Groupe F. Mais ceux qui affirment que les hommes de Parreira ont déjà leur billet pour les huitièmes de finale pourraient bien en être pour leurs frais. Les Croates ont pris l'habitude de bousculer les certitudes, tandis que l'Australie aura à c?ur de bien faire, 32 ans après sa dernière apparition en Coupe du Monde de la FIFA. Quant au Japon de Zico, il lui faudra prouver que son bon parcours quatre ans plus tôt ne devait rien au fait de jouer à domicile.
Classement Mondial FIFA/Coca-Cola
Brésil 1er
Croatie 20ème
Australie 49ème
Japon 15ème


Matches

Une date à noter : Dortmund, 22 juin, Japon - Brésil
Le Brésil a longtemps servi de modèle aux footballeurs japonais. Cette "relation privilégiée" a trouvé son prolongement logique dans la nomination de Zico au poste de sélectionneur national en 2002. Désormais, le légendaire meneur de jeu brésilien doit se préparer à affronter une équipe dont il a défendu les couleurs en tant que joueur lors de trois Coupes du Monde de la FIFA.

David contre Goliath : Munich, 18 juin, Brésil - Australie
Les deux formations partagent le même amour des couleurs jaunes et vertes, mais les comparaisons s'arrêtent là. Si les Brésiliens ont le football dans le sang, les Australiens ne se sont pas encore pris de passion pour le ballon rond. Il n'en reste pas moins que cette rencontre fera date, comme en témoignent les murmures d'approbations qui ont salué le tirage au sort côté australien.

L'Histoire se répète : Nantes, 20 juin 1998, Japon - Croatie A l'époque, le but inscrit à la 77ème minute par Davor Suker, futur meilleur buteur du tournoi, avait suffit à la Croatie pour s'imposer face au Japon. Les deux pays fêtaient leur première participation à une phase finale de Coupe du Monde de la FIFA, mais ce sont les Croates qui avaient fait la plus forte impression : après avoir contribué à éliminer le Japon dès le premier tour, les hommes de Blazevic avaient atteint les demi-finales.

Analyse

Le Brésil sera l'équipe à battre en Allemagne. A lui seul, Ronaldinho a le niveau pour illuminer le tournoi de son talent et il ne fait aucun doute que, s'ils jouent à leur meilleur niveau, les hommes de Carlos Alberto Parreira ont le potentiel offensif pour surclasser n'importe quel rival. Pourtant, toutes les autres équipes du Groupe F ont, à un moment ou à un autre, démontré qu'elles étaient capables de faire jeu égal avec la Seleção. *

La Croatie a procédé à un nécessaire rajeunissement et n'a aujourd'hui plus rien à voir avec l'équipe qui avait tant déçu en Asie en 2002. Le sélectionneur Zlatko Kranjcar voudra sans doute s'inspirer de ce qui a été fait lors du match nul (1-1) obtenu l'été dernier face au Brésil. Quant à Zico, il se souviendra avec intérêt que son équipe avait posé beaucoup de problèmes aux Brésiliens lors de la Coupe des Confédérations de la FIFA en juin dernier. La rencontre s'était soldée par un nul (2-2), mais le Japon était passé bien près d'enregistrer la première victoire de son histoire face à ce prestigieux adversaire. Les Japonais voudront également confirmer leurs bonnes prestations de 2002. A l'époque, ils avaient atteint les huitièmes de finale. On peut donc s'attendre à les voir batailler dur face aux Croates et aux Australiens pour décrocher leur qualification. Dans ces conditions, le match d'ouverture face aux hommes de Guus Hiddink devrait donner la tendance du groupe. A ce titre, il sera intéressant de voir ce que l'entraîneur du PSV Eindhoven pourra apporter à la sélection australienne. Après avoir atteint les demi-finales de la Coupe du Monde de la FIFA en 1998 avec les Pays-Bas puis en 2002 avec la République de Corée, le Néerlandais s'attaque aujourd'hui à un nouveau défi.
Le saviez-vous ?
Lors de son passage à la tête de l'équipe nationale des Pays-Bas, Guus Hiddink s'est incliné face au Brésil et à la Croatie, à France 98.

par FIFAworldcup.com