PDA

View Full Version : Lucy, notre grand-tante



TiCam
11-27-06, 08:53 PM
Le 30 novembre 1974, des anthropologues découvrent 52 restes d'un squelette vieux de 3 millions d'années dans la vallée de l'Omo, au sud de l'Éthiopie.
Il s'agit d'une jeune femme de 1 mètre 10, avec une forte mâchoire et une capacité crânienne faible (moins de 500 cm3).
Les savants la baptisent Lucy d'après? une chanson des Beatles qu?ils écoutaient à leur bivouac: «Lucy in the Sky with Diamonds».
Lucy est considérée aujourd'hui comme notre lointaine cousine, du groupe des Australopithèques (ou «singes du sud», en latin et grec). Il s'agit d'hominidés avec une forte mâchoire et une capacité crânienne faible (moins de 500 cm3).
Elle ne détient plus depuis peu la palme de l'ancienneté en matière d'humanité. En octobre 2000, des anthropologues ont en effet découvert au Kénya une mâchoire et quelques os d'un bipède dans des terrains remontant à... six millions d'années.
L'Australopithèque auquel ont appartenu ces ossements est ainsi deux fois plus vieux que Lucy. Il a été baptisé du nom d'Orrorin («homme originel» en langue locale).
Enfin, le 19 juillet 2001, la mission franco-tchadienne de Michel Brunet réalise un nouvel exploit en mettant à jour un crâne vieux de sept millions d'années et quelques autres ossements en un lieu désertique du Tchad, autrefois baigné par les eaux du lac. Baptisé Toumaï («espoir de vie» en langue locale), le crâne appartient à un être à la limite entre notre espèce et les autres hominidés. Homme ou gorille ? La question reste ouverte dans l'attente d'un fémur qui pourrait démontrer que Toumaï était un bipède, comme Orrorin, Lucy et nous.