Results 1 to 1 of 1
  1. #1
    Super Moderator bana2166's Avatar
    Join Date
    Jan 2002
    Location
    A, A
    Posts
    8.222
    Post Thanks / Like

    Côte d'Ivoire: En pleine voie, comme à Saint-Domingue en 1791

    Côte d'Ivoire: En pleine voie, comme à Saint-Domingue en 1791

    Au détour de mes visites sur internet, j'ai trouvé, posté dans ma boîte électronique, un courrier fort intéressant que m'a expédié un inconnu. L'homme, appelons-le D.A., les initiales de son nom, s'est présenté comme «un compatriote africain » qui souhaite nous adresser ses « encouragements pour le combat » que nous menons « pour la Côte d'Ivoire et l'Afrique ». J'y ai découvert quelques clefs de lecture de notre crise. Je vous en soumets de larges extraits.

    « En 1791, a lieu l'insurrection populaire noire de Saint-Domingue, le nom initial de l'île d'Haïti. Les Noirs, les armes à la main, mènent un combat désespéré. Toussaint Louverture devient leur chef. Il fixe comme objectif de ce combat la liberté générale. Pour la première fois, un combat armé, militairement structuré, est victorieusement mené contre les Blancs colonisateurs et esclavagistes (comme d'habitude, le Blanc colonisateur a déjà attaqué et soumis les Noirs dans leur propre territoire). Napoléon Bonaparte, "grand père" de Chirac, offensé, décide de rétablir la normalité (comme Chirac aujourd'hui en Côte d'Ivoire). Il envoie donc, à Saint-Domingue, une expédition militaire dirigée par le général Leclerc (comme la Licorne dirigée successivement par Poncet, Bentegeat, Lecerf et aujourd'hui par Kersabiec).

    L'expédition dirigée par Leclerc arrive à Saint-Domingue au mois de février 1802 et se trouve face à un peuple debout, affichant la volonté de périr debout dans le combat plutôt que de retomber sous les fers de l'esclavage (comme la Côte d'Ivoire qui, aujourd'hui, debout, refuse la recolonisation française). Malgrès la supériorité de l'armée de Napoléon Bonaparte (le Chirac de l'antiquité), l'âpreté des combats fit comprendre à Leclerc que sa victoire sur le peuple de Saint-Domingue était loin d'être assurée. Le 5 mai 1802, Toussaint et Leclerc signent « la paix » après que ce dernier a promis de respecter la liberté des Noirs de Saint-Domingue (Hélas ! Les Noirs ont toujours cru que signer la paix signifie la fin de la guerre, alors que les Blancs savent que signer un "traité de paix" signifie l'impossibilité de gagner une bataille par la stratégie en cours.

    En clair, pour eux, "traité de paix" veux dire que la guerre continue, mais sous une autre stratégie (terrorisme, intimidation, ruse, mensonges, exploitation ). Le traité de paix est donc une arme pour démobiliser le camp adverse. Les Noirs de Saint-Domingue ne vont pas tarder à s'en apercevoir. Tout comme Abidjan a ses Marcoussis pour rien !). Par le traité de paix, Leclerc créait les conditions pour réintroduire l'esclavage alors que Toussaint annonçait la paix à ses hommes, louait leur courage et les remerciait du dévouement qu'ils ont montré. La population entière fut heureuse pour la paix (Hélas pour les Noirs ! Ils n'avaient pas su ce que signifiait le traité de paix pour les Blancs et la fête qui a suivi l'annonce de la paix a été une effervescence joyeuse et démobilisatrice).

    Toussaint était perçu par le consul (le Janier de Saint-Domingue), ainsi que par Leclerc, comme l'obstacle à enlever pour le rétablissement de l'esclavage (Gbagbo est perçu par Janier et Kersabiec comme l'obstacle à enlever pour le rétablissement du néocolonialisme en Côte D'Ivoire). Alors, la région Ennery est aussitôt inondée par les troupes de Leclerc pour molester les paysans, les anciens militaires de Toussaint démobilisés et pour monter d'autres pour combattre Toussaint (Changement de stratégie. Dans l'impossibilité de gagner la guerre réglementaire, voyez la terreur sur les paysans à l'Ouest de la Côte d'Ivoire et vos déchets toxiques). Toussaint décide de se plaindre à Leclerc (belle occasion pour Leclerc !).

    Des "amis" conseillent-ils plutôt à Toussaint de pourvoir à sa sécurité face au danger qui le guette, il répondra : "Exposer ma vie pour ma patrie en péril est un devoir sacré ; mais remuer ma patrie pour épargner ma vie serait une action peu glorieuse" (Quelle grandeur d'âme! hélas pour les Noirs. Toussaint choisit, par croyance typiquement africaine, qualifiée par les Blancs de naïveté, de sacrifier le symbole de la lutte et de l'unité qu'il incarnait. Il voulait épargner des pertes immédiates en vies humaines noires. Il mit en péril la vie des Noirs de Saint-Domingue pour l'éternité). Alors, Leclerc réussit à piéger Toussaint. Il lui fixa un rendez vous par l'intermédiaire du général Brunet (qui se chargea de jouer au gentil face à Toussaint pour le mettre en confiance en lui faisant une lettre mielleuse et sentimentale. Brunet se présente à Toussaint comme un homme franc, galant et à qui Toussaint pouvait faire confiance, bref un ami sincère. Pas besoin de dire pourquoi Bentegeat a été changé par un gentil général Lecerf, puis par un plus gentil général Kersabiec. Le blanc utilise toujours l'âme sentimentale du Noir pour l'abattre). Toussaint se déplaça chez Brunet et ce fut sa fin. Brunet l'arrêta, le mis dans le bateau et l'embarqua pour la France où il périt. Et Napoléon rétablit tranquillement l'esclavage à Saint-Domingue.

    L'esclavage est fini. Mais dans la mémoire collective des Blancs, ce sont eux-mêmes qui ont décidé de l'abolir (mythe de Schoelcher et consort). L'abolition de l'esclavage n'a jamais été une victoire des Noirs. Les Blancs restent donc les maîtres à bord. Ils ont colonisé l'Afrique parce qu'ils le voulaient, et ont "décolonisé" l'Afrique quand ils ont souhaité. Ils peuvent donc aujourd'hui la recoloniser s'ils le veulent. Vous comprenez donc que Chirac et De la Sablière introduisent des « lois » à l'ONU pour recoloniser la Côte d'Ivoire ». Fin.

    Saint-Domingue, c'est 215 ans en arrière. Mais le prédateur a peu changé. A méditer par les Patriotes ivoiriens
    Attached Thumbnails Attached Thumbnails Click image for larger version Name: ColombNouveauMonde.jpg Views: 59 Size: 41,8 KB ID: 4676 Description: [ARG:5 UNDEFINED]  

Similar Threads

  1. Replies: 0
    Last Post: 04-10-08, 05:40 PM
  2. Replies: 1
    Last Post: 08-23-07, 12:42 PM
  3. Replies: 0
    Last Post: 03-27-07, 03:02 PM
  4. Replies: 0
    Last Post: 12-11-06, 06:03 PM
  5. Replies: 0
    Last Post: 11-29-06, 07:07 PM

Bookmarks

Posting Permissions

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts
  •